Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le Stevia rebaudiana est un arbrisseau de la famille des Asteraceae, originaire du Paraguay et du Brésil.

Couramment appelé « Chanvre d’eau » ou « Plante à sucre », le Stevia fait partie de ces plantes qui revêtent un très fort intérêt ethnobotanique. En effet les Indiens Guarani l’utilisent depuis des siècles pour son fort pouvoir sucrant : les feuilles sont ainsi utilisées fraîches ou sèches dans diverses boissons.

D’autres pays l’ont largement adopté comme le Japon ou la Chine qui l’utilise comme alternative aux édulcorants chimiques.

Sans calories et ne modifiant pas le taux de glucose dans le sang, le Stevia serait un atout précieux dans la prévention et les soins du diabète et de l’obésité, ou tout simplement pour garder la ligne... Le goût du sucre sans les inconvéniants du sucre...

 

Un plant de stevia, plante à haut pouvoir sucrant désormais autorisée en France

                                                       Je recopie quelques articles. Info à suivre je suppose

ALIMENTATION - Elle a reçu l'autorisation d'utilisation en France, et pourrait remplacer l'aspartame...

Vous connaissez la stevia? Si ce n'est pas le cas, ça devrait bientôt changer. Un arrêté du Journal officiel vient d'autoriser l'utilisation d'un extrait (appelé rébaudioside A) de cette plante sud-américaine à très haut pouvoir sucrant pour la fabrication d'un édulcorant. Ses atouts? Elle est naturelle, son pouvoir sucrant est de 200 à 300 fois supérieur à celui de la saccharose, le tout pour zéro calorie. 20minutes.fr s'est penché sur le cas de cette plante miracle, sérieux concurrent de l'aspartame...

La stevia, d'où ça vient?

Originellement, du Paraguay et du Brésil. Mais aujourd'hui, elle est cultivée un peu partout, y compris aux Etats-Unis, au Japon, en Russie ou en Israël.

Où est-elle commercialisée?

En Amérique du Sud, mais aussi au Japon depuis plus de cinquante ans, et aux Etats-Unis où le produit connaît un boum depuis 2008, de grandes firmes comme Coca-Cola que PepsiCo s'y intéressant de près, notamment pour s'en servir dans leurs boissons «sans sucre».

Pourquoi était-elle interdite en Europe? (***)

La stevia traîne une réputation de plante de l'avortement, car elle aurait eu cette utilité en Amérique du Sud. Et des recherches auraient démontré le lien entre la stevia et l'infertilité et le cancer chez le rat. Des conclusions démenties depuis par l'OMS.

Comment se présente le produit?

Certaines enseignes commercialisent déjà en France la stevia sous forme de feuilles séchées, coupées et pulvérisées. Claudie Ravel, de la compagnie Guayapi, qui la distribue, annonce travailler sur des présentations sous forme de poudre blanche ou de liquide.

Quel goût ça a?

«C'est très sucré, avec un goût très légèrement réglissé», a décrit Claudie Ravel à 20minutes.fr, pour la forme brute. Coca-Cola et PepsiCo affirmeraient disposer d'un produit sans aucun arrière-goût, à la différence de l'aspartame.

Combien ça coûte?

La seule forme actuellement vendue en France coûte 9,90 euros les 50g. Mais souvenez-vous: son pouvoir sucrant est 200 à 300 fois supérieur à celui du sucre classique. Concernant les formes liquides et en poudre, Claudie Ravel indique que le prix sera sans doute supérieur, sans pouvoir avancer de chiffre.

Et c'est vraiment naturel?

Pour le moment, oui. La forme brute ne subit aucune transformation, ce qui ne sera pas le cas des formes à venir. Le produit devra être traité pour prendre la forme de la «poudre blanche» décrite dans l'arrêté du Journal officiel.

(***)  A propos de l'interdiction jusqu'à il y a peu, voici ce qu'en pensait les canadiens:

Sa mise sur le marché entrainerait la déroute des édulcorants de synthèse, un marché mondial d'1 milliard d'euros. On peut donc raisonnablement penser que les lobbies sont à l'oeuvre pour retarder autant que possible sa reconnaissance. La Stevia longtemps interdite aux Etats-Unis aussi, sous la pression des consommateurs, a été autorisée comme  complément alimentaire. 

Coca-Cola et Cargill (géant américain de l'agroalimentaire) ont coopéré secrètement pendant plusieurs années afin de mettre au point un nouvel édulcorant extrait de la stévia qui pourrait leur permettre de développer de nouveaux produits. L'objectif pour les deux entreprises est d'apporter au consommateur un nouvel édulcorant 100% naturel et ainsi de bénéficier d'un nouvel axe de communication autour de leurs produits allégés. Le nouvel édulcorant baptisé Rebiana a fait l'objet de 24 brevets. Parions que si la stevioside a été interdite le Rebiana ne le sera pas.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Article détaillé par Wikipédia:                                                   Stevia rebaudiana.

 

L'utilisation de la plante comme édulcorant trouve son origine en Amérique du Sud. Pendant des siècles, les Guarani du Paraguay et du Brésil ont utilisé la Stevia, principalement l'espèce Stevia rebaudania qu'ils appelaient "ka'a he'ê" (l'herbe sucrée), comme sucre et dans des breuvages médicinaux. Les feuilles de cette espèce ont un pouvoir sucrant de moyenne 45 fois supérieur à celui du sucre de table.

 

Les extraits de la feuille ayant un pouvoir sucrant très supérieur au sucre, cette plante a attiré l’attention des chercheurs. La plante a montré un potentiel pour traiter l’obésité et l’hypertension. De plus, elle a un effet négligeable sur l’augmentation de glucose dans le sang et a même démontré une capacité à diminuer l'intolérance au glucose. La plante peut donc fournir un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques.

Controverses

Cependant, des controverses politiques et médicales (certaines populations sud-américaines lui conféraient des vertus abortives) ont limité sa disponibilité dans de nombreux pays, dont les États-Unis qui l’ont d’abord interdite dans les années 1990, jusqu’à ce qu’elle soit présentée comme complément alimentaire. La plante est très utilisée au Japon.

En 2008, The Coca-Cola Company/Cargill et PepsiCo/Whole Earth Sweetener ont reçu de la Food and Drug Administration, l'autorisation de l'utiliser dans leurs produits ainsi que l'autorisation de commercialiser des extraits de stévia en poudre, respectivement : le Truvia et le PureVia.

Une forme purifiée en poudre extraite de la stévia, le rébaudioside A, est agréée en France en tant qu'additif alimentaire depuis le 6 septembre 2009 par l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments)

+++++++++++++++++++++++++++++++++

¿qué tiene la Estevia para que sea un producto tan cotizado?

El Esteviósido tiene numerosas ventajas sobre el azúcar y los edulcorantes artificiales, sobre todo, porque es el único edulcorante natural de alta potencia en el mercado.

Es estable a distintos niveles de pH y a altas temperaturas, lo que le da una gran flexibilidad para ser usado en todo tipo de aplicaciones industriales. También se puede usar para cocinar u hornear en casa.

___________________________________

article de Nadine Ker Armel, du 23 mars 2010  >

 

La stévia, l'édulcorant naturel

C'est une plante aromatique venue de Bolivie. Ses feuilles possèdent un goût naturellement sucré. Elles contiennent de la Rebaudioside A, une molécule au pouvoir sucrant 200 à 300 fois supérieur au saccharose, mais les calories du sucre en moins !

Bonne nouvelle, elle apporte aussi des antioxydants.

Depuis l'autorisation de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) en septembre dernier, on l'a vue apparaître dans les rayons de nos supermarchés, que ce soit en poudre verte ou en forme liquide. Désormais la marque Purevia ® la commercialise sous forme de poudre cristallisée (2,75 euros pour la boîte de 40 sticks, 2,95 euros la boîte de 80 grammes).

Elle présente toutefois deux inconvénients : elle est difficile à doser et elle ne supporte pas les températures de plus de 120°C. 

______________________________estevia-cultivada.jpg______  

Les recherches vont désormais au-delà de cette propriété gustative. Des vertus telles que le contrôle de l'appétit, l'amélioration de l'hygiène buccale ou nasale, la diminution de la pression sanguine, la régulation du taux de sucre dans le sang, la guérison accélérée de petites coupures ou bien le soin de la peau sont également avancées, élargissant considérablement l'impact qu'aura la stévia sur les produits alimentaires, cosmétiques ou pharmaceutiques de demain.
______________

Fragmentos de:  Manual del Cultivo de La Stevia (Yerba Dulce)  .                 (http://www.engormix.com/manual_cultivo_stevia_yerba_s_articulos_1337_AGR.htm  )

 

La Estevia es una planta herbácea perenne, cuyas hojas molidas son 30 veces más dulces que el azúcar de caña y la hoja entera seca es 15 veces más dulce que el azúcar común y tiene propiedades extremadamente favorables para la salud humana.

Es una planta originaria del Paraguay, sin embargo es perfectamente adaptable a las regiones tropicales y subtropicales que presentan condiciones ideales en altitud.stevia-sechee.jpg

El cultivo de la Estevia requiere 1,400 a 1,800 mm de lluvia por año. La planta no soporta sequías muy prolongadas. Requiere una alta luminosidad .Es necesaria una temperatura superior a los 13°C siendo ideal entre los 18 y 34 °C. Resiste y prospera hasta los 43°C acompañado de precipitaciones frecuentes. La Estevia produce bien, en suelos franco arenoso o franco arcillosos con pH entre 5.5 y 7.5.

Si el suelo presenta acidez marcada se aplicará cal apagada para disminuir la acidez. ( Es importante la supervisión frecuente de la plantación para detectar y eliminar inmediatamente las plantas sospechosas (quemar y enterrar)

- Las hojas de estevia pueden:  > Envasarse en bolsas plásticas transparentes;  - Envasarse como té o mate filtrante;   -Molerse y convertirse en hoja micropulverizada (azúcar de estevia) ;   - Prepararse en extractos concentrados de estevia;   - Irradiarse.

La FAO y otros organismos internacionales desde junio del 2004 presentaron a la estevia como un producto seguro para el consumo humano.

 

La demanda por edulcorantes naturales va en aumento en el mundo debido principalmente a los efectos secundarios que producen los edulcorantes sintéticosestevia

 

La Estevia, es por lo tanto, un cultivo innovador y muy rentable.

El consumo ya sea como hierba o como productos industrializados, derivados de esta especie vegetal, se presenta muy interesante, pues está destinada a sustituir el uso de edulcorantes sintéticos como el Aspartame, Sacarinas, Ciclamatos, etc, , productos que cada vez son más cuestionados por presentar efectos tóxicos e incluso alguno de ellos cancerígenos a los usuarios que son, en su mayor parte, diabéticos, obesos o simplemente personas dispuestas a mantener o bajar de peso. Asimismo se estima que en un futuro está planta está destinada a reemplazar al azúcar de sacarosa o azúcar de caña por los efectos perjudiciales que tiene a la salud humana .

 

OTROS BENEFICIOS PARA LA SALUD

1.- Cardiotónico, regula la presión y los latidos del corazón

2.- Acción digestiva, es diurética y antiácida, así ayuda a eliminar las tóxinas

3.- Antirreumática

4.- Antimicrobiana, el extracto de estevia eliminó E coli, salmonella, Estafilococus, bacilos, y no afectó bacterias útiles, lo que indica una acción selectiva. Aún no se conoce el modo de acción (Sato Investigador japonés 2,000)

5.- Anticaries, compatible con el flúor, detiene el crecimiento de las plaquetas y evita la caries.

6.- Combate la ansiedad, acción sobre el sistema nervioso

7.- Antioxidante

 

8.- Efecto dérmico revitalizando las células epiteliales, ayuda en la rápida cicatrización de las heridas

__________________________________________ 

 

Je recopie de larges extraits d'un article trouvé à la page http://vulgariz.com/medecine-sante/nutrition-aliments/la-stevia-questions-reponses/   >

 1. La stévia est-il sans danger pour les diabétiques ?

Oui, la stévia est absolument sans danger pour les diabétiques! Différentes études scientifiques ont montré que la stévia et le stévioside, utilisés comme édulcorants, sont absolument sans danger.

2. Est-ce que les groupes de sucres contenus dans la molécule de stévioside sont sans danger pour les diabétiques ?

Le stévioside, la matière la plus sucrée du stévia, est environ 300 fois plus sucré que le sucre classique. Grâce à cette forte concentration, de très petites quantités sont nécessaires pour sucrer les aliments. Le stévioside n‘est pas résorbé dans l’intestin et n’est pas transformé par les enzymes car les combinaisons de sucre dans le stévioside sont des regroupements de « ß-glucosides ».

3. Est-ce que le stévioside peut engendrer le cancer ?

NON. De nombreux scientifiques ont prouvé que les stévioside et le rébaudioside A ne sont pas cancérigènes. Cette affirmation est également reconnue par les autorités officielles.

Quand on donne de très fortes doses de stéviol (90% de pureté) à des hamsters (4 g par kg), et à des rats ou des souris (8 g par kg), on ne constate aucune formation de cellules cancéreuses dans la moelle des os que ce soit des animaux mâles ou femelles.

La sûreté du stévioside absorbé oralement a fait l’objet de plusieurs études sur les rats. On a pu constaté un facteur positif du stévioside dans le cas de cellules cancéreuses en ajoutant du 2-O-tetradecanoylphorbol-13-Azetat. Il a été démontré in vivo que le stévioside a un effet régulateur en cas de la formation de cellules cancéreuses chez des souris qui avaient des 7,12-dimethylbenz[a]anthracene (DMBA) et 12-O-tetradecanoylphorbol-13-Azetat (TPA).

Le stévioside a aussi ralenti la croissance de cancer de la peau de souris engendré par du Peroxynitrit. Les auteurs en ont déduit que les stévioside est un édulcorant naturel de qualité qui est même en mesure de ralentir la formation d’un cancer engendré par des produits chimiques.

4. La stévia et la tension artérielle

Dans une étude réalisée avec 60 volontaires souffrant d’hypertension, on a donné trois fois par jour 250 mg de stévioside pendant un an. Après 3 mois, les deux mesures de tension (systolique et diastolique) ont diminué. Cet effet s’est maintenu pendant les années après cette étude. Il n’a pu être constaté aucun effet négatif et la qualité de vie des personnes testés n’en a aucunement souffert. Les auteurs ont constaté que le stévioside est un produit sain, très bien supporté, et qu’il a en outre un effet positif pour les personnes souffrant de haute tension

5. Est-il vrai que la stévia ou le stévioside ont une influence négative sur la procréation ?

Non, absolument pas! Les doutes exprimés sur la baisse de natalité chez les rats à qui ont donnait à boire des infusions de stévia ont été réfutés par des études sérieuses sur un nombre élevé d’animaux.

On a constaté aucun effet sur la condition générale des animaux : leur poids, leur taux de naissance, et la grosseur de leur progéniture ont été soigneusement contrôlés et n’ont donné aucun changement. Aucun effet secondaire n’a été constaté en ce qui concerne la procréation des rats, souris et hamsters.

6. Quelle quantité de stévia ou de stévioside doit être utilisée pour sucrer les aliments ?

Cela dépend de la quantité de sucre qui est contenue dans les feuilles de la plante. Cela peut varier entre 6 et 15% du poids sec. En conséquence, les feuilles séchées sont entre 18 et 45 fois plus sucrées que le sucre classique, c’est à dire que 100g de feuilles sèches correspondent à une quantité de 1800g à 4500g de sucre.

Le stévioside pur est seulement utilisé dans l’industrie alimentaire et n’est pas disponible dans le commerce. Il est en général dilué dans d’autres produits pour réduire sa force de sucrage et pour faciliter le dosage. Le degré de sucre varie donc selon la quantité d’autre produits auquel le stévioside a été mélangé.

L’erreur la plus souvent commise dans l’utilisation de la stévia est que les consommateurs prennent une dose trop importante, alors que de très petites quantités de poudre suffisent pour sucrer une aliment ou une boisson.

Si on dépasse la dose prescrite, les papilles gustatives remarquent le changement de goût.

En raison de sa forte capacité de sucrage, le dosage n’est pas simple.

On consomme la stévia sous quatre formes différentes (le facteur de sucrage s’en trouve modifié)

  • En Concentré liquide – sous formes de gouttes faciles à doser ayant un léger goût de réglisse
  • En poudre blanche – le goût de réglisse disparaît, c’est la forme la plus souvent utilisée au Japon ou on y ajoute de la maltodextrine
  • En feuilles fraîches – goût extrêmement sucré avec un fort goût de réglisse
  • En feuilles séchées – finement pulvérisées au goût de réglisse

7. Combien y-a-t-il de calories dans les extraits de stévia ?

Pratiquement zéro. Les extraits de stévia n’ont pas de calories, pas de glucides, pas de sucre, pas de lipides et pas de cholestérol.

8. Est-ce que la stévia peut remplacer le sucre pendant un régime ?

En premier lieu, l’industrie alimentaire ajoute une grande quantité de sucre à tous les aliments. Ce sucre ajouté d’une façon arbitraire n’apporte aucun avantage nutritionnel, il est inutile et même plutôt néfaste. Il est conseillé de manger des fruits frais et des légumes qui apportent assez de sucres naturels. La stévia est encore plus sucrée que le sucre classique mais a l’avantage de na pas être dangereux pour la santé. En cas d’hypoglycémie (baisse du taux sanguin de sucre), la stévia et le stévioside ne sont pas en mesure de remplacer le sucre qui manque à l’organisme. Il est impératif de consulter votre médecin à ce sujet.

9. Qu’en est-il de la stévia ou du stévioside pour la médecine dentaire ?

Les expériences menées sur des rats de type Albino Sprague-Dawley ont montré que le stévioside n’entraîne pas de caries dentaires.

Bien que de fortes concentrations de stévioside et d’extraits de stévia sont en mesure d’inhiber la croissance des bactéries responsables des caries, les dosages utilisés pour sucrer les aliments sont trop faibles. Les bénéfices du stévioside sur la formation des caries dentaires proviendraient plutôt de la substitution des sucres par une substance non cariogène.

En outre, les éléments sucrant de la stévia sont compatibles avec le fluor et ralentissent de manière significative la formation de la plaque.

10. Est-ce qu’on peut utiliser la stévia ou le stévioside pour faire la cuisine ou pour faire des pâtisseries ?

Absolument! La température de fusion du stévioside est situé à 198°C sans que la matière se dissolve ou brunisse. Pour un usage quotidien en cuisine, il est très résistant à la chaleur et s’utilise aussi bien dans les produits laitiers qu’avec les fruits acides (fraises, oranges, citrons, et ananas). En outre, le pH du stévioside est très stable. Il ne fermente pas et ne change pas de couleur pendant la cuisson. En conséquence, la stévia/le stévioside ont un champ d’utilisation très large dans la préparation des aliments.

11. Comment extrait-on le stévioside ?

Les quatre principaux glycoside du stéviol sont: le stévioside, le rébaudioside A, le rébaudioside C et le dulcoside A. Il est connu depuis longtemps que le rébaudioside A posséde les meilleures qualités sensorielles comparé aux trois autres: c’est le plus sucré et le moins aigre. Les glycosidee de stéviol ont tendance à se concentrer quand la plante commence à vieillir. Cela explique pourquoi les feuilles du bas de la plante ont une saveur plus sucrée que les jeunes feuilles du haut de la plante.

Etant donné que les chloroplastes sont importants pendant la phase de synthèse, les parties de la plantes qui ne contiennent pas de chlorophylle ont très peu de glycosides: les racines et les troncs du bas de la plante. Quand la plante commence à fleurir, les doses de glycosides contenus dans les feuilles diminuent.

12. De quelle façon prépare-t-on l’extrait de stévia ?

Un extrait liquide peut être préparé à base de feuilles fraiches ou de feuilles sèches. On mélange les feuilles de stévia ou la poudre (feuilles sèches) avec de l’alcool de fruits ou de grain, et on laisse macérer pendant 24 heures. On filtre le liquide obtenu avec un filtre à café par exemple et on dilue avec de l’eau pure. Pensez que la concentration d’alcool peut être réduite en chauffant le liquide à 80°c .

On peut préparer de la même façon un extrait seulement à base d’eau pure (sans alcool). Il faut cependant noter qu’avec cette méthode, une plus faible partie de glycosides se diluent dans l’eau. La date de consommation dépend de la température de stockage. Tout les extraits liquides peuvent être chauffés et réduits en sirop.



Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : LEVANTATE
  • LEVANTATE
  • : 2009: Avant un long voyage....pendant,après.Et aussi des gens.Plus le résultat de mes lectures de la presse bolivienne sur leur gestion particulière de l'environnement..,les mystères de la politique de la coca...+++ Et bien sûr les animaux (de là-bas ou de chez moi)
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives